Fin de la première guerre mondiale

DANS LE NORD – PAS DE CALAIS

Au cours des 10 premières années d'exercice, l'entreprise prospère, se développe
et atteint le chiffre respectable de 6 salariés.

Alors que la France, et plus particulièrement la région Nord – Pas de Calais,
se relève péniblement de la première guerre mondiale, Monsieur
Eugène Mussche fonde en 1920 l'agence en douane du même nom à Halluin (59).

Le siège social est établi au 3 rue de Lille, dans l'immeuble jouxtant les
locaux des services douaniers.


Durant l'entre deux-guerres, l'activité douane de Mussche se concentre
essentiellement sur le commerce du lin, des chevaux vivants, des chiffons
et des poissons.




Les années 30

VERS LA SECONDE GUERRE MONDIALE

1930 ouvre une décennie marquée par les famines, l'amplification de la crise
économique avec la Grande Dépression de 1929, la montée des
extrémismes, des tensions internationales avec, comme aboutissement,
le déclenchement de la seconde guerre mondiale.

Dans le courant de l'année 1934, Eugène Mussche s'éteint, laissant une veuve
et cinq enfants en bas âge.

Son père, Henri Mussche, reprend la direction de l'agence pendant les 6 années
suivantes, jusqu'en 1940, date de sa disparition.

Madame veuve Eugène Mussche lui succède alors et prend la tête de l'entreprise
qui compte alors 18 salariés.


Au cours de la seconde guerre mondiale, les hommes sont mobilisés et les
échanges commerciaux se réduisent de manière radicale. Seules 8 personnes
sont encore salariées à l'issue du conflit.





L'après guerre

L'APRES-GUERRE ET LES « TRENTE GLORIEUSES »

La reconstruction européenne, relativement rapide, est largement
stimulée par l'aide américaine dans le cadre du plan Marshall,
annoncé le 5 juin 1947. Les crédits alloués par les Etats-Unis aux
16 Etats européens bénéficiaires permettent de faire passer le PNB
de l'Europe de l'Ouest de 120 à 159 milliards de dollars, soit une
progression de l'ordre de 32 %, entre 1948 et 1951.
Durant cette même période, la production agricole augmente de
11 % et la production industrielle d'environ 40 %. La majeure partie
des pays développés entament alors un cycle vertueux de forte
croissance économique : les Trente Glorieuses.

Dès lors, le rôle des agences en douane devient fondamental.
En effet, les échanges entre pays s'intensifient, de même que
les charges administratives à accomplir ; ces formalités nécessitent
un véritable savoir-faire que les transitaires sont en mesure d'assurer,
du fait de leur expérience. Le commissaire agréé en douanes devient
ainsi le partenaire privilégié des opérateurs du commerce international.

En 1955, l'entreprise développe une nouvelle activité : le transport international routier. La messagerie dans le domaine des produits textiles représente une partie essentielle du chiffre d'affaires de cette nouvelle activité qui génère par synergie un surcroît de travail au niveau dédouanement.

Au cours de cette même année disparaît Madame veuve Eugène Mussche et ses fils aînés Eugène et Henri lui succèdent. Sous l'influence conjuguée des deux frères, la société connait un essor épousant la conjoncture économique en Europe. Cette croissance s'étendra sur une période de 35 ans, jusqu'à un nouveau bouleversement dans le commerce international.

La construction européenne

EUGENE MUSSCHE DANS LA CONSTRUCTION EUROPEENNE

L'ouverture du marché commun, en 1962, voit la confirmation
du succès pour l'entreprise et plusieurs succursales sont ouvertes :
Lille, Roubaix et Risquons-Tout.

Né avec le traité de Rome de 1957, le marché commun européen,
ou plus simplement marché commun, est l'ancien nom du marché
intérieur de l'Union européenne. Il constituait la base de la
Communauté Économique Européenne et reposait alors sur
l'union douanière, permettant la libre circulation des produits dans
la CEE. L'union douanière fut achevée le 1er juillet 1968.

En 1970, le bureau des douanes d'Halluin-Est est ouvert, puis c'est
l'inauguration du bureau de Reckem-Autoroute.
Ces deux évènements vont changer sensiblement la vie de la
rue principale d'Halluin. Les plus anciens du voisinage se
souviennent sûrement des embouteillages occasionnés par le
stationnement des camions ou les bus de travailleurs frontaliers…
mais aussi de l'effervescence engendrée dans les commerces et les cafés, ouverts pratiquement jour et nuit. Le transfert des dédouanements vers un site annexe va malheureusement mettre fin à cette atmosphère et plonger l'ancienne rue animée dans un demi-sommeil.

En 1992, le nombre de collaborateurs de l'entreprise Eugène Mussche atteint son apogée avec un effectif s'élevant à 95 salariés.

Les années 90

LES ANNEES 90 ET L'OUVERTURE DES MARCHES

En 1993, le marché unique voit le jour, succédant au
marché commun européen. Ce traité regroupe les anciens
marchés nationaux des États membres de l'Union
européenne autour des « 4 libertés » : libre circulation des
biens, des personnes, des services et des capitaux.

Au 1er janvier 1993, l'abolition des droits de douane pour
les échanges entre les États membres à l'union douanière
devient effective. Cela entraîne la suppression des droits
de douane à l'importation ou à l'exportation de marchandises,
dans le cadre d'échanges intracommunautaires.

L'entreprise Eugène Mussche est donc contrainte de s'adapter à ce nouvel environnement et de prévoir la reconversion de son activité afin de limiter les conséquences sur son activité. Afin de répondre à cette problématique, un nouvel axe de développement est défini avec, comme priorités, les marchés extra-communautaires, les transports maritimes et aériens.

À la date fatidique du 1er janvier 1993, Mussche est contraint de se séparer d'une partie importante de son personnel (47 salariés), qui fait l'objet d'un licenciement économique et bénéficie d'un plan social tout particulier.

L'indivision Eugène Mussche est supprimée en juillet 1993 et fait place à la création de deux sociétés anonymes : la S.A. Agence en douanes Eugène Mussche et la S.A. Transports Eugène Mussche, dont l'activité se concentre sur le transport international de containers sur les ports belges et néerlandais, spécialiste des flux sur l'Asie pour le compte de grands donneurs d'ordres du Nord de la France.

Dans la foulée, l'entité dédiée au transport déménage son siège social à Roncq, au Centre International du Transport, au sein d'un bâtiment de 3 500 m2 spécialement conçu pour répondre à ses besoins spécifiques.

En 1996, l'ensemble emploie un effectif total de 63 personnes et tout laisse à penser que la reconversion, aussi difficile fût-elle, s'est conclue par un succès. Acteur historique du tissu économique local, la S.A. Agence en douanes Eugène Mussche conserve son siège social au 3 et 12 rue de Lille, où 76 ans plus tôt, commença l'aventure.

Nouveau millénaire

NOUVEAU MILLENAIRE, NOUVELLE AMBITION ET NOUVELLE ORGANISATION

En 2013, suite au décès du dirigeant fondateur de l'entreprise et 93 ans après les débuts de l'histoire, Mussche s'adosse au groupe BBL, fédération de spécialistes du transport international.

Menu